Gilbert Mercier

Membre de l’Académie de Stanislas (fondée par le duc de Lorraine en 1750), Gilbert Mercier a consacré sa carrière professionnelle au journalisme. Il a dirigé le service des Informations générales de L’Est Républicain de Nancy.

Né en 1931 à Moisdon-la-Rivière (44), Gilbert Mercier est devenu journaliste en Lorraine, chef des Informations Générales de L’Est Républicain. Il est l’auteur de plusieurs romans, dont Le Pré à Bourdel (Mercure de France, 1982), qui évoque la Haute-Bretagne sous l’Occupation et a obtenu le Grand Prix des Ecrivains Bretons.

On lui doit plusieurs romans et récits historiques : Madame Voltaire (LGF, 2004) ; Les Étoiles de Sion (Le Rocher, 2005), Madame Péruvienne (de Fallois, 2008, Prix Montesquieu), Arthur et Thérèse, l’illumination des cœurs (Michel de Maule, 2011).

Il réside à présent à Vence (Alpes Maritimes).