Florian VOUTEV

Копия DSC00999 (2).jpg

Après la fin de sa carrière de danseur de ballet, Florian Voutev fait des études de russe à l'Université de Caen et à la Sorbonne – Paris IV. Passionné par la traduction littéraire versifiée, il se met à publier ses travaux sur le tard et à participer à la vie culturelle franco-russe à Moscou, à Paris, à Strasbourg et à Lyon.

Ses publications : nouvelle traduction du roman en vers Eugène Onéguine de Pouchkine, Éditions La Bruyère, décembre 2012 ; article littéraire sur Eugène Onéguine in La Revue russe N° 42 de l'Institut d'études slaves, décembre 2013 ; extraits bilingues du recueil poétique d'Ekaterina Belavina Ces mots qui jouent, in L’Almanach de l'association Glagol, septembre 2016 ; recueil bilingue de poèmes de Valery Zhigounov L'Arme de l’âme, Larmes de l'âme, Éditions Natania, septembre 2017 ; recueil bilingue de poèmes d'Ekaterina Belavina Filles, fleurs, métamorphoses en collaboration avec Jean-Louis Backès, Éditions Delirium, février 2018 ; recueil poétique de Sophie Bogarné Chambre 409, Éditions Érick Bonnier, 2020 ; Phèdre de Marina Tsvetaeva, Vibration Éditions, 2020.

Il remporte, en 2019 et en 2020, le troisième prix et, cette année, le premier prix du concours de traduction poétique, organisé par l’Association Teremok de Nancy et le Centre Pouchkine de Paris.

Il vient de traduire pour Vibration Éditions un recueil d’une cinquantaine de poèmes de Nikolaï Goumilev : Goumilev Poésies choisies.

Cette collaboration doit se poursuivre avec une proposition bilingue de Eugène Onéguine en 2022, ainsi qu'une nouvelle traduction de Ariane de Marina Tsvetaeva en 2023.