top of page
  • Photo du rédacteurMano

Haro sur l'auteur

Rares sont ceux qui n’ont jamais entendu parler d’Ulysse.

Encore plus rares sont ceux qui ont lu l’original de l’Odyssée en entier. C’est bien dommage. L’Odyssée, écrite il y a environ vingt-sept siècles, est un roman passionnant. L’auteur, Homère, entretient le suspense à chaque page. Si l’histoire se déroule pendant trois semaines seulement, elle est parsemée de retours en arrière, de meurtres, d’enquêtes, d’histoires d’amour. Les dieux perturbent sans cesse le cours du récit qui échappe ainsi à toute logique.

La lecture de l’Odyssée a libéré mon imagination.


Le héros de mes romans policiers est un personnage qui défie la raison. Devinez pourquoi j’en ai fait un professeur de latin grec à la retraite ?

Les dieux grecs ont disparu. Je les ai remplacés par le hasard.

La solution des enquêtes jaillit de la confrontation d’un policier sans imagination et d’un professeur totalement désordonné.


Ni les dieux ni la logique n’étaient au rendez-vous des procès de sorcières. Je n’ai pas davantage hésité à donner vie à ce qui n’étaient que des noms parsemés sur les minutes d’un authentique procès de sorcière survenu au XVIIe siècle.


Si vous pensez que les criminels ne sont jamais arrêtés par hasard, passez votre chemin.

Si vous aimez la fantaisie, n’hésitez pas à lire mes romans.


Mano, auteur de :

Haro sur la sorcière,

La théorie du rasoir,

Le Jardin des désespérés,

Une impression macabre, chez Vibration éditions.

31 août 2023

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page